« Pour que jamais le slam ne meure » // Slam-Poetrio


Quand les instruments habillent les mots, l’instant est saisissant d’authenticité. 

Les textes d’Edem sont sublimés par la texture des instruments qui les accompagnent. Leur profondeur se densifie au contact de la contrebasse de Killian, qui varie d’intensité au rythme des percussions de Damien (secondé par Mathilde, la voix dans Les hommes sont tombés sur la tête).

 Les vibrations qui émanent de la chaleur de L’infernal trio entrent en osmose avec puissance et impreignent l’espace d’un univers singulier qui invite au voyage.

 

76645581_475036176701215_5107995220629258240_n


Ce voyage sensoriel se vit de l’intérieur. Les frissons se baladent le long de la colonne vertébrale. Autour de soi, le décor disparaît. 

On se retrouve seul face à une expérience auditive et visuelle de haute volée, une expérience qui éveille les sens.

Le regard balaye alors le trio. Il passe avec curiosité du charismatique Edem, habité par les mots, au spectacle captivant d’aisance et de précision des musiciens, qui font vivre ses histoires au travers du mouvement de leurs mains.

 

« Avec les mots on peut faire de la magie »

 

Comme par magie les paroles prennent vie. L’orage approche, l’arrivée de L’armée se fait sentir, la tension est palpable dans l’auditoire à l’évocation de la mutilation qu’Elle va subir au nom de la tradition… Chaque morceau est porteur d’histoires qui stimulent l’imagination. On est projeté au coeur des terres togolaises. On imagine ses plages bordées de palmiers et ses villages au sommet des collines. En se baladant dans nos pensées, on rencontre les habitants, leurs déboires et leurs espoirs. 

 

 La plume Edem rend compte d’une part de l’humanité.

75550378_512027589526824_6476214154360258560_n


C’est avec éloquence qu’Edem devient le narrateur de ses récits. Sa gestuelle remplie l’espace pendant que ses pieds, bien ancrés dans la réalité, marquent le rythme. La voix donne le ton, les silences sont chargés d’émotions. Avec Edem les mots sont libres de jouer. Ses textes sont de véritables prouesses techniques qui nous replongent dans notre fascination enfantine pour l’indétrônable Prince des mots tordus. Le magicien a réussit à dompter la langue en la libérant. Les mots ne sont soumis à aucune frontière, à aucune limite. Ils marquent les esprits.

 


Une expérience qui pousse à la réflexion



L’infernal Trio s’arme de ses textes et de ses instruments pour pointer des mots les maux d’une époque qui coure à sa perte. Que les problématiques soient togolaises ou françaises, elles témoignent de l’incohérence qui gouverne le monde.

Avec douceur et fermeté, Edem nous ramène à l’évidence. Sous forme de fable, d’histoires ou d’introspection, il prône la liberté, l’égalité, la fraternité, l’hospitalité, la solidarité et tout autre Grain de générosité qui reste annihilé par une réalité déshumanisée.

75557435_2662020993820980_8583823781250727936_n

Le slam d’Edem est un performance autant qu’un acte de résistance. Son public sort déboussolé et enrichi de sa rencontre avec ce citoyen du monde qui exerce son art chargé de générosité. Il transmet une ode à la
Mosaïque du monde qui rallume une étincelle d’espoir au coeur des entrailles d’un monde Edémique.



Edem, slameur, « pour que jamais le slam ne meure » 

 

JJG. ♘

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :