Festimut

Il régnait, dès 14h, une atmosphère de convivialité parsemée de joyeux échanges remplis d’allégresse.

Devant l’imposante porte de l’église romaine, un zèbre, accompagné d’une équipe d’improvisatrices loufoques, animèrent la journée d’une démonstration théâtrale s’appuyant sur quelques risibles anecdotes du public.

 

20191005_162002

 

Un village associatif compléta le tableau. Bout à BoutLa taverne du jeu et d’autres vaillants bénévoles associatifs posèrent leurs valises chargées de jeux, de bombes de peintures et de multiples projets prometteurs, sur les pavés bordelais.

20191005_161424

 

Ce sont ces associations qui réveillent la belle endormie en bousculant son petit ordre établis. A grand coup d’élan ambitieux et avec l’intime conviction de pouvoir coupler passion et vie professionnelles, ils redistribuent les cartes du jeu social, culturel et médiatique de Bordeaux.

Aucun doute que la mairie se doit d’encourager ces initiatives.

20191005_162235

Après quelques jolies heures écoulées dans le partage et la découverte -> direction le square Dom Bedos pour lâcher la bête qui sommeille en nous.

Au cœur de cet ancien théâtre en plein air, Festimut nous avait concocté une farandole de dignes représentants d’univers artistiques aussi riches que différents.

69517927_1025320444527946_4888006106669907968_n

Acte I : WL Crew

Près de la scène, une meute de loups trépigne d’impatience sur du gros NTM.

WL Crew c’est l’union dans la force. Une force amicale, quasi familiale qui s’unit autour de l’amour du kickage. Tel un gang de pirates, ils partent à l’abordage d’un public déjà conquis, armés de leur « Heyyyyyy YAH » unificateur.

WL Crew c’est l’instinct du clan couplé à la certitude d’avoir un « avenir à mener » ensemble ; liés comme les sept doigts de la main d’un nouveau-né rouennais.

Capture d’écran 2019-10-22 à 18.28.23 1

Acte II : Les yeux d’la tête

A la Louise Attaque, les Yeux d’la tête t’entraine joyeusement dans des rythmes frénétiques et rafraîchissants. Ca sent bon les fins de soirées arrosées entre potes qui partent en bœufs improvisés, ces instants où on s’enivre du moment présent. Ces joyeux lurons abordent avec humour et légèreté les petits moments de complicité qui rendent la vie savoureuse.

Capture d’écran 2019-10-22 à 18.32.19

Acte III : Skarra Mucci

À l’image des valeurs de partage portées par Tous Azimut, l’échange entre Skarra Mucci et la team Holl France restera gravé dans notre roche. Skarra Mucci nous a transmis la sagesse de son savoir musical tout en la faisant coïncider avec sa connaissance de la vie. Une transmission qui s’est faite autour de la danse, du rire, du theerrr, du rhum, et d’une joie de vivre communicative.

20191005_193705

Lui, son avenir, il l’a déjà bien mené comme en témoignent les multiples tournées mondiales et les collaborations à son actif. Avec sa montre bling-bling, des lunettes de soleil de king, une casquette rappelant son éternelle jeunesse,  un tee-shirt à son effigie et la chaleur de son accent jamaïcain, ce grand ponte du Reggea/Raggamuffing/ReggeaDancehall, a mis le feu. Très très lourd show rempli d’ondes positives et de Love. Portés par les variations des débits rythmiques, les corps se laissèrent portés par des improvisations corporelles d’une liberté saisissante.

Capture d’écran 2019-10-22 à 18.35.19

Acte IV : Alcosynthic

Telle une madeleine de Proust, Alcosynthic c’est un retour sensoriel dans la cave enfumée de l’Heretic. Odeur de houblon, cheveux trempés par la sueur, slams qui donnent des ailes, pogos comme défouloir, sautillements frénétiques, Ho Ho repris à gorges déployées…tous les ingrédients étaient présents pour clôturer la réussite de ce festival.

Alcosynthic fait du bien en s’adressant directement à notre Ça. Guitares portées aux genoux, identité Antifa, cynisme politisé et reprises fédératrices de grands classiques francophones font d’Alcosynthic un des groupe de la scène Ska/punk à ne pas manquer.

1009975_250901345090851_1337838687_n

 

On peut maintenant retourner sereinement à nos fringales nocturnes qui ponctuent nos sessions Peaky Blinders  en vue du nombre de calories qu’on a brûlé en cette soirée du 5 Octobre 2019.

Alors que Lorie s’est faite ensorceler, la team de Tous Azimut nous ont « azimutés ».

Le lendemain, pendant que des marcheurs de la Manif pour « Tous » aux regards vides et à la rage facile déambulaient dans les rues de Bordeaux, la pluie est tombée sur une ville endueillée par la fin du Festimut.

Revenez vite nous redonner un coup de fouet ; vous, la team de Tous Azimuts, vous êtes nettement plus efficace qu’une cure de magnésium. 

JJG. ♘

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :