Quête

Août, le cœur ardent d’un été qui brûle. Les mots de Raïssa Bedjaoui sont puissants, sans complaisance, comme un feu qui s’embrase. Une quête vers la liberté dans les hauteurs d’un ciel sans frontière et la mère que l’on rencontre..image symbolique d’une matrice qui nous berce comme ces oiseaux qui planent au dessus de nous, blanc immaculés.

De son lien à l’écriture Raïssa dit ceci:

L’écriture est pour moi l’espace de l’intime, de la surprise, de la poésie qui se révèle ou pas. L’écriture est révélatrice de nos tourments, de nos peurs, de l’intime qui nous traverse, elle ne se décide pas, elle s’impose. Ce qui se révèle ne peut-être anticipé, c’est là et alors j’écris sans censure et je livre mes écrits sur un plateau glacé, je ne crois pas à la création sans silence, je ne cours pas, je marche d’un pas lent et singulier, je ne baise pas, je fais de la sensualité sexuelle, je savoure cet instant si intime et le partage.

Telle une nuée d’oiseaux qui parcourent le ciel
Ils sont blancs
Tout blanc
Pas de tâches
Immaculés
Ils sont beaux
Ensemble
Unis
Ils sillonnent le ciel
A vive allure
Allure indécente
Très vite
Ils s’approchent de la terre
Regardent
Et remontent très vite
Ils sont plus heureux en hauteur
Telle une nuée d’oiseaux qui parcourent le ciel
Ils sont blancs
Tout blanc
Le fracas d’une boîte de conserve tombée
Pas de tâches
Ils sont beaux
Débris de verre
Blancs
Ensemble
Le brouillard
Unis
Ils sillonnent le ciel
A vive allure
TGV à 1000 km/h accidenté
Morts
Gratte ciels qui s’effondrent
Bateaux défiant la mer
Plus de bleu
Le bleu n’existe plus
Très vite
Ils s’approchent de la terre
Regardent
Observent
Les asticots
Qui se débattent
Se bouffent

Se décortiquent
Et se rongent méticuleusement
Et ensuite rongent l’intérieur de l’autre asticot
L’oiseau si noble avec son bec fin
Passe sa route
Sa route
Le brouillard
Les asticots pullulent très vite
L’oiseau est plus heureux en hauteur
Loin
Telle une nuée d’oiseaux qui parcourent le ciel
Ils sont blancs
Tout blanc
En bas
Ne reste que le brouillard
Opaque
Un filet se dessine
Rouge
Du rouge dans le brouillard
Rouge
Brouillard
Je ne vois plus
Où es-tu oiseau ?
Guide-moi
Ne bouge pas
Reste statique
Je te paralyse par ma force de vie
Vie
Vivre
Ne bouge pas
Je cherche
Je suis en quête
Telle une nuée d’oiseaux qui parcourent le ciel
Ils sont blancs
Tout blanc
Quête
Tout ça pour enfin rencontrer la mère.

Raïssa Bedjaoui

Dessin: Raïssa Bedjaoui

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :