Rap’ta MAC !


On ressort de la soirée comme d’une cure de vitamines.

 

Regonflés à bloc.

 

Yudimah et Titouan nous font du bien et nous poussent à la réflexion.

 

Dans une société où on a l’impression d’être des pions à la merci des « puissants » qui nous leurrent en faisant miroiter une participation à la vie politique, rien ne vaut une parenthèse.

raptamac
La MAC c’est tout ce qu’on aime. Des autocollants partout, comme les signes d’une histoire qui perdure sans s’essouffler, des groupes de tout horizon artistique qui laissent des traces, du houblon à un prix raisonnable, des assos étudiantes chaleureuses (comme celle des organisateurs de cette soirée : Tous Azimuts), un public surexcité ; Bref le cocktail parfait pour passer une très bonne soirée.

Les années fac (et celles qui suivent) riment avec nouvelles libertés, prise d’indépendance, éveil politique et sexuel, soirées frénétiques, multiplication des expériences…mais aussi, elles engendrent des problématiques jusqu’alors insondées.

 

Une soirée comme ça c’est une bonne soupape « mamen »

 

L’ambiance qui régnait dans les loges était prédicatrice. Des discussions animées, des cours de flossing dispensés par le très pédagogue Yudimah, une démonstration fascinante de clarinette par Titouan, des conseils de respiration, du professionnalisme, l’évocation de projets à venir et une joie de vivre sans bornes.

Rien que ça.

Passer les loges, on s’enfonce dans une atmosphère brumeuse colorée qui nous entraine vers un voyage sensoriel, onirique, intemporel.

On est « Un jour de plus à la surface du monde », les bières à 2euros désinhibent, les gens sont chauds et les artistes envoient du lourd.

Un lien se crée entre eux.

public_1
Le public est réceptif, réactif et créatif pour le plus grand bonheur de ceux qui donnent tout sur scène. Les corps sont alors possédés, exaltés, désarticulés,  en communion.

Tout le monde vit pour l’instant et ça fait du bien. Les artistes suspendent le temps pour créer un espace unique débarrassés des normes du quotidien.

 

Yudimah et Titouan ont endossé, le temps d’une soirée, le rôle de maître de conférence pour nous faire passer des messages et ouvrir nos champs de réflexion et nos chakras : c’est en s’exprimant à travers l’art qu’on chamboule les représentations ancrées en ouvrant les possibles.

 

Yudimah

scene_3
Mathieu et Hugo aux platines

Pas besoin de prendre l’avion (ce qui n’est pas plus mal en vue de l’actualité…), l’Amérique vient à nous. Celle qui part d’Harlem. Celle qui lutte avec sincérité par le biais des arts de la rue.

Avec sa gueule d’ange, son sourire bright qui réconcilirait Booba et Kaaris, un flow qui rendrait envieux JJG, Yudimah nous transporte dans un univers, son univers ; singulier et captivant.

Sa plume, profonde, est sublimée par son débit de paroles brut et frappant.

C’est féroce et doux, ça tape et ça caresse.

Il met en mots l’oximorique humaine condition, dénonce avec rage le racisme, le désenchantement, les brutalités du quotidien, les déceptions. En somme il pointe de sa plume les absurdités qui régissent notre société.

Yudimah c’est le savant mélange d’un Kendrick Lamar et d’un Rilès, dénonciateur et solaire.

Il y a la forme mais il y a également le fond. Avec lui, tout « reste à méditer ». C’est à travers son art qu’il fait un travail de conscientisation.

Son aura, son énergie capte notre inconscient, fait vibrer notre « ça », fait taire notre « surmoi ». Notre « moi » en sort grandi grâce aux graines de réflexion qu’il plante dans notre petite tête.

Ça Yudimatch.

DAMNED !

 

 

Titouan & Alex

capturede28099ecc81cran2019-01-31acc8017.25.17

On pourrait le surnommer le couteau suisse de la scène bordelaise. A travers la multiplicité de ses talents, Titouan  nous propose un projet original et inclassable.

Quand il est sur scène, avec Alexandre à la danse, le courant passe dans toute la salle. Les notes qui sortent de ses instruments, ses textes et les mouvements fragmentés d’Alexandre se propagent dans le public en possédant les corps et les esprits.

Vigoureux et exigent, il fait partie de ceux qu’on écoute. Hypnotisés par ses sonorités et suspendus à ses lèvres, on voyage dans la matrice. Il raconte notre génération en dénonçant la société de consommation et tout ce qui étouffe l’humain.

 

L’art devient libérateur.

 

Ce gourou, acharné de travail, a soif de faire vibrer son public de plus en plus nombreux.

Hypnotisant et transcendant, il détecte subtilement les problématiques contemporaines tout en rappelant  qu’il ne faut pas oublier que « la vie est belle ».

 

C’est Titouannesque.

 

capturede28099ecc81cran2019-01-31acc8017.25.02
Titouan

 

 

loge
Yudimah

 

En pour conclure, Titouan à Yudimah :

« Plus le temps passe, plus le microcosme bordelais se soude ».

Chez Holl France, c’est notre prOJEEEEEEEEEEEEEET !

 

Un grand big up à Roswell et Valjean qui ont assuré l’ouverture et la clôture de cette belle soirée !

Les liens utiles :

– TITOUAN (hip hop)
https://www.youtube.com/watch?v=jElShLnRz-I
– VALJEAN (Rap rock)
https://www.youtube.com/channel/UCP58aSvDUy2ipmfAqRii2hA
– YUDIMAH (rap us et français / hip-hop)
https://www.youtube.com/watch?v=z83OVoh5zOI

 

📷 Benoushkinoush

 

J.J.G.


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :